Publicité sur un site ou un blog : quelle est la meilleure solution ?


Commentaire

Actualités
publicite site internet

Vous avez un site Internet et vous souhaitez monétiser votre audience en y plaçant de la publicité ?
Il est vite facile de se perdre parmi les multitudes d’options existantes. Afin de vous guider au mieux dans la monétisation de votre site, nous avons tenté de rassembler de la façon la plus complète possible les différentes manières de placer de la publicité sur internet et les divers modes de rémunération existants. A vous de choisir par la suite le modèle qui vous conviendra le mieux, et ce en fonction du trafic enregistré par votre site et de la place que vous souhaitez accorder à la publicité sur vos pages.

CPM, CPC, CPL, quelle solution choisir ?

Rémunération au CPM

Le CPM ou Coût Pour Mille est une rémunération à l’affichage : vous allez donc gagner une certaine somme pour 1000 affichages de la publicité. Par exemple, si vous décidez d’afficher une publicité à 1€ de CPM sur toutes vos pages et que votre site enregistre 100 000 pages vues vous gagnerez 100€.
 
Le paiement au CPM est très intéressant car il vous assure une rémunération pour chacune de vos visites ; même si personne ne clique sur la bannière publicitaire. Si votre site enregistre un trafic important ou en hausse, cela peut donc s’avérer rentable très rapidement.
De nombreux formats existent : classiques (standards IAB), impactants, vidéo, mobile etc. Le grand défi pour l’éditeur est donc de choisir la combinaison idéale qui lui permettra de maximiser ses revenus sans perturber la navigation de ses visiteurs.
 
De manière générale, plus le format est visible sur la page, plus il vous apportera des revenus importants. Pour plus d’informations sur les différents formats existants, vous trouverez sur notre page FORMATS les caractéristiques propres à chacun.
Vos gains dépendront donc de vos choix de formats, du nombre de publicités affichées ainsi que de la période de l’année. Et oui ! Il est évident que les campagnes publicitaires sont beaucoup plus nombreuses juste avant Noël qu’en plein milieu de mois d’Août. C’est pourquoi vos gains sont susceptibles de varier tout au long de l’année.
 
On peut noter également que le monde de la publicité sur le web évolue rapidement et ses technologies aussi. Le processus le plus utilisé actuellement est le programmatique : c’est l’automatisation de l’achat/vente d’espaces publicitaires sur les sites internet.
C’est un petit peu comme la bourse ! D’un côté, les acheteurs d’espace publicitaires (demande) qui souhaitent diffuser leurs campagnes, et de l’autre, les sites web (offre) proposant leurs espaces dédiés à la publicité.
Ces acteurs se rencontrent sur des marchés virtuels (adexchanges) qui permettent la diffusion des publicités sur les emplacements. C’est ce système qui permet à des sites de toute taille de pouvoir afficher la publicité des plus grandes marques sans être en relation directe avec elles.
 
S’ensuit un système d’enchères entre les différents annonceurs afin d’assurer à l’éditeur le meilleur CPM possible, c’est ce que l’on appelle le RTB (Real Time Bidding).
Le RTB permet ainsi d’être certain de maximiser les gains d’un affichage publicitaire au CPM, même si votre site n’enregistre pas un trafic très important.
 
De nombreuses régies proposent d’afficher de la publicité au CPM en utilisant le programmatique : par exemple, The Moneytizer fonctionne avec plus de 40 partenaires publicitaires afin de générer les CPM les plus élevés possibles. Notre simulateur de revenus vous permettra de vous faire une idée de vos gains potentiels en fonction de votre nombre de pages vues mensuelles.
 
Simuler ses revenus

Rémunération au clic ou au lead

Le CPC ou Coût par Clic est également très utilisé par les annonceurs. C’est, comme son nom l’indique, une rémunération au clic : vous serez donc uniquement rémunéré lorsqu’un visiteur cliquera sur la bannière présente sur votre page.
 
Ce mode de rémunération peut être plus élevé que le CPM. Néanmoins, il est plus contraignant car il n’assure pas de revenus minimums. Vous pouvez très bien afficher de la publicité sans rien gagner si personne ne clique sur votre annonce publicitaire.
Cependant, cela reste une bonne option pour les sites de niche affichant de la publicité très ciblée, qui auront tendance à avoir un fort taux de clic.
 
Exemple : si vous avez un site sur les meilleurs endroits pour pêcher et que vous diffusez des publicités pour des accessoires de pêche, il est fort probable que vous bénéficiez d’un très bon taux de clics.
 
Plusieurs régies proposent ce type de produits, dont AdSense, la régie publicitaire de Google, qui est première sur ce créneau.
 
Dans la continuité du CPC, on trouve le CPL ou Coût par Lead. C’est une rémunération qui intervient lorsque le visiteur réalise une action particulière sur le site de l’annonceur (inscription à une newsletter, demande d’essai d’un produit…). Un lead peut également être un achat sur le site de l’annonceur.
 
Vous l’aurez compris, il y a un entonnoir important qui se créée entre l’affichage d’une publicité et un lead. Quand on sait qu’une personne sur 1000 clique sur une publicité, il est très difficile d’estimer le nombre de leads qu’un même site va pouvoir générer mensuellement.

L’affiliation

L’affiliation web est un système basé sur l’échange de liens/bannières. Un site web annonceur (affilieur) échange des liens commerciaux avec un autre site (affilié). À chaque vente réalisée sur le site de l’annonceur, l’affilié perçoit une commission sur le chiffre d’affaires généré.
 
Cette technique peut être assimilée à du CPC sauf qu’elle repose sur un véritable système de partenariat. Différentes régies proposent de mettre en relation des éditeurs ou des annonceurs souhaitant trouver des partenaires, comme par exemple Affilinet.
 
Comme pour le CPC, l’affiliation est basée sur un système de « performances ». Il est donc très important de bien choisir ses partenariats et annonceurs.

D’autres manières de gagner de l’argent avec son site internet ou son blog

Campagnes publicitaires en direct avec l’annonceur

Les campagnes en direct représentent le moyen le plus basique de vous rémunérer grâce à votre site. En revanche, elle ne s’applique qu’à 2 types de sites.
 
Si vous êtes un éditeur « premium » (+ d’1 million de visiteurs uniques/mois), vous pouvez potentiellement intéresser les plus grandes marques. Dans ce cas, le choix le plus judicieux est de se tourner vers une régie publicitaire qui aura pour mission de « remplir » votre site de publicité moyennant une commission sur ce que vous allez gagner. Dans le cadre d’une campagne en direct, l’annonceur s’entend avec l’éditeur/sa régie sur un certain nombre d’affichages, de clics ou même de conversions contre un montant prédéterminé.
Si votre site touche particulièrement une catégorie d’individus (par exemple les habitants d’une ville), vous pouvez également proposer à des annonceurs locaux de diffuser leur campagne sur une période déterminée en échange d’une rémunération.
 
Ce type de campagne peut être très rémunératrice pour vous mais demande énormément de temps : recherche d’annonceurs potentiels, négociation des tarifs, etc.

Les articles sponsorisés

Rédiger des articles sponsorisés est un moyen subtil de gagner de l’argent sans afficher directement de la publicité. Le but est simple : un annonceur vous demande de rédiger un article (sur un de ses produits par exemple) qui sera totalement intégré à votre site (design, écriture…) mais qui le mettra en avant en respectant certaines conditions (visuels, points principaux, liens éventuels).
 
Le visiteur du site ne se rendra peut être pas tout de suite compte qu’il a affaire à une publicité détournée, bien que la mention «contenu sponsorisé» doive apparaître (article L.121-1 du Code la Consommation). Ce mode de publicité peut être très rémunérateur dans certains cas, notamment en ce qui concerne les campagnes importantes et bien ciblées (exemple un article sponsorisé maquillage sur un blog beauté renommé).
 
Très rémunérateur une fois en place, cela demande cependant un travail constant de recherche de partenariats à l’éditeur pour avoir toujours des articles sponsorisés en ligne. De plus, un annonceur ne s’intéressera à votre site que si vous bénéficiez d’une très bonne notoriété.

Vendre des produits

Si votre site est très spécialisé dans un domaine, il est possible pour vous de compiler tous vos articles (ou du moins ce qui ressort principalement de votre site) dans un livre que vous pourrez proposer à la vente directement via votre site.
 
Exemple : si vous avez un blog sur la photo où vous publiez chaque semaine des articles pour réaliser les plus beaux clichés, il vous est possible de créer un ebook « Les indispensables de la photo » qui regroupera vos meilleurs articles.
 
Cela dit, cela demande un réel travail et votre visibilité sera tout de même très faible. Vous pouvez utiliser cette solution si vous avez beaucoup de temps et que vous souhaitez regrouper tous vos travaux dans un livre électronique ou physique selon vos envies.

Nos conseils pour placer intelligemment de la publicité sur vos pages

Sensibiliser ses visiteurs : certains de vos visiteurs pourraient être réticents face à l’arrivée de publicité sur votre site. Il faut alors les sensibiliser en expliquant que la publicité est uniquement un moyen pour vous de vous rémunérer pour le travail fourni. Il est également important de mettre en avant le fait qu’utiliser un bloqueur de publicité vous empêche d’être rémunéré pour les articles que vous proposez gratuitement.
 
Ne pas surcharger : trop de publicité tue la publicité et il serait dommage de gâcher votre site avec un surplus d’annonces publicitaires. La meilleure chose à faire est de choisir des formats peu intrusifs qui s’intègreront bien dans votre site sans le dénaturer. Pour ne pas faire fuir vos lecteurs, nous vous conseillons de ne pas dépasser 2 à 3 formats par page.
 
Plutôt en haut : les formats affichés en haut de votre site sont les plus rémunérateur car ils apportent une très bonne visibilité aux annonceurs.
 
Choisir son format en fonction de son audience : si votre site est principalement consulté via smartphones, il est indispensable de choisir des formats adaptés aux mobiles (responsive). Il ne faut pas délaisser les autres moyens de consultation pour autant.
 
En conclusion, il existe un très grand nombre de possibilités pour monétiser son site internet. C’est donc à vous de choisir votre modèle en fonction de votre trafic, du temps que vous êtes prêts à consacrer à la publicité ainsi qu’à la typologie de votre site.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *